La Falaise rouge
calligraphiée par Shen Zhou
Chine, 1468.
Encre sur papier, 28,5 x 258,8 cm
Musée national des arts asiatiques-Guimet, MA 5109
© photo Musée Guimet, Paris, Dist. RMN / Droits réservés
Né dans une famille lettrée de Suzhou, poète, calligraphe et peintre, Shen Zhou (1427-1509) est considéré comme le maître influent de l'École de Wu au sein de laquelle se distingueront les peintres-lettrés les plus importants de la dynastie Ming (1368-1644). Lettré accompli, il se tint à l'écart des contraintes de la carrière mandarinale pour mener la vie d'un esthète.
L'œuvre - réalisée lors d'une réunion entre amis, au cours de laquelle il fut sollicité pour cet exercice de style, ainsi que le rapporte le long colophon autographe - s'inscrit dans la grande tradition calligraphique des Song du Nord (960-1127) que Shen Zhou s'était fixée comme référence quasi exclusive. Il admirait notamment Huang Tingjian (1045-1105), poète, calligraphe et critique d'art, qui avait été l'ami du grand poète, calligraphe et homme d'État Su Dongpo (1031-1101), et dont il possédait trois calligraphies originales.
Sa cursive monumentale, tout à la fois aristocratique et pleine de vie, parfaitement lisible, reste proche de l'écriture régulière, mais elle s'anime de " l'empreinte du cœur " (xinyin), cette marque d'une expression personnelle que recherchaient tout particulièrement les quatre grands maîtres des Song du Nord.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu