Stèle en écriture phénicienne (punique ?)
avec inscription dédicatoire
Carthage, IIe siècle av. J.-C..
Pierre calcaire
BnF, Monnaies, Médailles et Antiques, C.I.S., 1, 1083
© Bibliothèque nationale de France
L'alphabet phénicien s'est répandu en Méditerranée occidentale suite à l'expansion coloniale phénicienne. À Carthage et dans toute la zone qu'elle dominait, il a pris une forme beaucoup plus souple, influencée par l'écriture cursive à l'encre sur papyrus ou sur peau. C'est le punique.
Cette stèle à inscription punique a été retrouvée au milieu de milliers d'autres dans le tophet de Carthage, un sanctuaire à ciel ouvert. L'inscription est une dédicace à la déesse Tanit, « face de Baal », et au dieu Baal Hammon, en accomplissement d'un vœu. Dans le même lieu, on a retrouvé de nombreuses urnes contenant les cendres de très jeunes enfants. Cette stèle date probablement du IIe siècle av. J.-C., peu avant la destruction de Carthage par les Romains en 146.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander