L'homme à l'inscription des Azibs n'Ikkis
Haut Atlas (Maroc).
Reproduit dans J. Malhomme, Corpus des gravures rupestres du Grand Atlas, vol. II, pl. VI, coll. " Antiquités du Maroc ", 1961
Un trait vertical dans le corps, parallèle à celui qui marque la symétrie bilatérale de l'homme, détermine une sorte de cartouche vertical pour inclure l'inscription qui déborde vers le haut dans l'hémiface du personnage. Cette inscription, peut-être la plus ancienne de l'ensemble septentrional, pourrait être datée du VIe siècle av. J.-C.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu