Lettre à Lou de Guillaume Apollinaire
Nice, octobre 1914.
BnF, Manuscrits, Nouv. acq. fr. 25610, f° 15-16r°
© Bibliothèque nationale de France
Les révolutions qui bouleversent la page au cours de son histoire sont souvent le fait des poètes. Ici, Apollinaire, rompant avec la linéarité monotone du discours, joue à faire image avec les mots eux-mêmes et dessine pour Lou, sa bien-aimée, une figue, un œillet, une pipe à opium.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu