Évangiles, dits de l'église du Mans
France (école de Tours), seconde moitié du IXe siècle.
BnF, Manuscrits, latin 261, f° 74v°-75r°
© Bibliothèque nationale de France
L'image pleine page est présente dans les plus anciens manuscrits. Sur le modèle antique de l'auteur inspiré par sa muse, les évangélistes étaient représentés inspirés par l'Esprit-Saint et accompagnés de leurs symboles. Le portrait de chaque évangéliste avec ses symboles était placé en tête de son évangile, sur le recto ou au verso de la page précédente, en frontispice. Il servait de repère au lecteur.
Ici, on voit en transparence le début de l'évangile au verso de la peinture, commençant par l'incipit " Évangile selon saint Luc " en grandes lettres de couleur, faisant office de page de titre, comme c'était l'usage dans les manuscrits.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu