Epitome gestorum LVIII regum Franciae ...
Lyon, Balthasar Arnoullet, 1546.
BnF, Réserve des livres rares, Rés. 8°L 37-71, p. 128
© Bibliothèque nationale de France
La gravure sur cuivre a permis des rendus monochromes conservant la légèreté du crayon, presque la douceur du pinceau. Elle a peu à peu supplanté les bois au cours du XVIIe siècle. À la différence de ceux-ci, elle nécessite d’être tirée à part avec une pression plus forte. Imprimer ensuite du texte sur la même feuille implique un calage souvent délicat.
Cet exemplaire fournit un exemple éclairant des difficultés techniques soulevées par le passage de la feuille à imprimer sous deux presses différentes, l'une pour les caractères typographiques en relief, l'autre pour l'illustration gravée en creux.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu