Stèles de Victor Segalen
1910-1912.
Manuscrit autographe, 73 f., 32 x 28,5 cm
BnF, Manuscrits, Nouv. acq. fr. 25816, f° 44
© Bibliothèque nationale de France
En septembre 1910, Victor Segalen conçoit le projet d’un recueil de poèmes présenté sous une forme originale, différente de celle des modèles occidentaux et traditionnels. Séduit par l’allure des stèles de pierre dont la campagne chinoise est parsemée, il choisit de dire dans ce cadre nouveau ses expériences intérieures.
Le recueil Stèles, "écrit sous la hantise de fixer des moments chinois", est divisé selon un symbolisme rigoureux qui respecte la direction des quatre points cardinaux, "Midi ou Impériales, Nord ou Amoureuses, Orient ou Amicales, Occident ou Guerrières". À ces quatre directions s’ajoutent les "Stèles du bord du chemin" et les "Stèles du Milieu". "Aux dix mille années" est une des stèles les plus célèbres dont le "germe" est né au cours d’une visite aux tombeaux des Ming en juillet 1909.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu