Carnets de notes de Marcel Proust
1908-1918.
BnF, Manuscrits, Nouv. acq. fr. 16637-16640
© Bibliothèque nationale de France
En janvier 1908, Mme Straus, grande amie de Proust, lui offre cinq carnets achetés chez Kirby Beard. L’écrivain s’en sert aussitôt, au moment où il commence son essai Contre Sainte-Beuve, puis durant l’élaboration de la Recherche jusqu’en 1918.
Ils contiennent une foule d’informations sur la genèse de l’œuvre : notes de lecture, esquisses fragmentaires, propos destinés à différents personnages du roman. Proust y renvoie fréquemment dans ses cahiers de brouillon et y puise des éléments à intégrer dans le texte en cours.
Le premier carnet renferme quelques ébauches du Contre Sainte-Beuve et une liste de chapitres intitulée "Pages écrites". Le second conserve un ensemble d’esquisses variées, dont une sur les aéroplanes, précédée de la mention "capital", qui sera reprise dans La Prisonnière.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu