Carnets de Georges Bataille
1942 à 1947.
BnF, Manuscrits, fonds G. Bataille.
© tous droits réservés
Dans le maelström génétique inextricable que constitue l'œuvre de Georges Bataille, ses quelques trente petits carnets ont quelque chose de rassurant. Les carnets-brûlots des années 1942-1947 semblent trancher dans le vif : sur des pages débordantes se pressent les projets ou les préfaces de l'Expérience intérieure, du Coupable, de Sur Nietzsche, les poèmes de l'Archangélique, des notes pour Le Petit ou L'Orestie, des textes érotiques, et toujours des fragments de La Part maudite.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu