Lat de 1,5 tamlung
du royaume de Ventiane
Laos, XVIIe siècle.
Argent, poinçon na et rochage, L. 108 mm, 95,2 g
BnF, Monnaies, Médailles et Antiques, F 4368-2
© Bibliothèque nationale de France
Dans le cas de supports précieux, la valeur des monnaies ne repose que sur celle de la matière dont elles sont constituées : elles portent alors des inscriptions permettant d'assurer à l'utilisateur la réalité de cette valeur, soit une marque de l'émetteur qui garantit son produit, soit une indication précise de qualité.
Sur les lat d'argent ou " langues de tigre " du royaume du Laos, la garantie est double : il y a le poinçon de la cour de Vientiane, et aussi la disposition de petites protubérances obtenues par rochage, c'est-à-dire en déposant des gouttes d'acide formique sur le métal en fusion au cours du refroidissement.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander