Billet de la république islamique de Khotan
Xinjiang (Chine), 1934.
Tissu de coton, 100 x 75 mm
BnF, Monnaies, Médailles et Antiques, 1993-19
© Bibliothèque nationale de France
Les premiers billets chinois ont été imprimés sur du papier de mûrier, usage qui a perduré jusqu'au début des Ming, dont les grands billets Da Ming tongxing baochao de papier bleu portent la valeur - une ligature dans le cas du billet coté Médailles 1990-2454 -, les conditions d'usage et les interdictions légales, ainsi que les sceaux de garantie.
Dans les régions qui manquaient de papier, les autorités ont utilisé les tissus, généralement de coton, comme le gouvernement de la république islamique de Khotan (Xinjiang) qui a émis, en 1934, des billets de cent pièces.
L'inscription est portée, aussi bien sur le papier que sur le coton, au moyen de plaques à imprimer en bois ou en métal ; sur le billet de coton, l'existence de trois teintes, noir, vert et rouge, impose l'usage successif de trois plaques différentes, et sur le billet Ming, on a utilisé de grands sceaux de bronze et de l'encre rouge.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander