Livre de plomb
Épitomé d'Émile-Bernard Souchière, François Aubral, Anik Vinay
Gigondas, atelier des Grames, 1980.
Plomb, 12,5 x 12,5 cm
BnF, Réserve des livres rares, Rés. p. Varia 14
© Bibliothèque nationale de France
Au début des années 1970, la notion de livre-objet fait son apparition. Rompant avec la conception traditionnelle du livre illustré, des plasticiens se veulent inventeurs de formes nouvelles et tiennent à varier les matériaux utilisés comme supports de l'écriture.

L'atelier des Grames, dans le Vaucluse, animé par Émile-Bernard Souchière et Anik Vinay, est représentatif de ce courant où ce qui importe est de mettre en matière le texte, de lui donner corps.
Le support et l'apparence donnée au livre sont choisis en fonction de l'écrit. Ainsi, une demi-sphère de plomb réalisée par Émile-Bernard Souchière dissimule un texte de François Aubral imprimé en creux au recto de dix-neuf feuilles du même métal, tandis que la suite de mots d'Anik Vinay au verso est manuscrite.

 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu