Sauf-conduit
Égypte, 751.
Papyrus, 24,5 x 21 cm
BnF, Manuscrits, arabe 4634
© Bibliothèque nationale de France
Après la conquête arabe, le papyrus a continué d'être utilisé en Égypte où il a connu, au Xe siècle, la concurrence du papier.
Ces documents en écriture cursive sont deux autorisations à se rendre en Haute-Égypte et à y travailler pendant un mois, délivrées en 751 à deux moines du monastère d'Abû-Harmîs (Saint-Jérémie) et à un troisième qui devait sans doute les accompagner.
De tels documents étaient produits en deux exemplaires, l'un pour l'administration d'origine, l'autre, scellé, étant remis au titulaire. On en a conservé un peu plus d'une dizaine, datant de 720 environ à 751, probablement la période pendant laquelle les moines furent soumis à ce type d'autorisation pour circuler.
Trouvés par des paysans dans une jarre à Saqqara, sur le site du monastère, et envoyés à Paris par le consul de France, ceux-ci ont été les premiers papyrus arabes publiés.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu