Les six âges de l'homme

Barthélemy l'Anglais, Le Livre des propriétés des choses, France (Anjou, Maine), XVe siècle
Paris, BnF, département des Manuscrits, Français 9140, fol. 102v.

Au centre se tient l'enfant de moins de 7 ans, en longue robe verte, couleur de la jeunesse. Il est tenu par le poignet par le vieillard aux cheveux blancs et à la robe d'un bleu terni, de faible prix, assis sur un banc, devant la cheminée, et s'appuyant sur une canne : les deux extrémités de la chaîne de la vie se rejoignent. On dit communément que les grands vieillards retombent en enfance, qu'ils perdent leurs dents, qu'ils ne parlent plus avec sagesse... L'artiste a imaginé de rassembler symboliquement ces deux âges comparables par la dépendance et le défaut de sagesse.
À droite, l'enfant de plus de 7 ans, en robe brune, et l'adolescent de 14 ans, en robe rouge : il est à l'âge de l'université et argumente un discours avec ses mains. Ils sont tournés vers l'extérieur, devant une fenêtre ;leur mise en situation signifie qu'ils ont encore tout à découvrir. L'enfance et la jeunesse sont du côté du dehors. De l'autre côté du groupe constitué par le petit enfant et le vieillard se tiennent deux étapes de la maturité : eux aussi sont à l'âge du savoir, ce qui se repère aux mouvements de leurs mains, qui signalent un dialogue, et à l'âge de la reproduction, ce que manifeste fortement un grand lit à courtines paré de tissu rouge. Ils sont à l'âge du dedans, de la vie domestique ou de bureau.