Le culte des saints innocents

Livre d'heures à l'usage de Tours, France, début du XVIe siècle
Paris, BnF, département des Manuscrits, Latin 886, fol. 26

Développé dès le haut Moyen Âge, le culte des innocents, ces enfants certes non baptisés mais morts pour l'Enfant Jésus, se développe. Les innocents sont considérés comme les premiers martyrs. Une iconographie sensible et abondante, depuis le IXe siècle, constitue un témoignage précoce sur le sentiment de l'enfance de la société médiévale, qui admet que des enfants nouveau-nés puissent être des héros et des saints.