Lettrine romaine. Le E.

Cahier d'écolier, XVIe siècle, France
Paris, BnF, département des Manuscrits

Les caractères romains, redécouverts par les humanistes italiens au XIVe siècle, sont beaucoup plus lisibles que les lettres gothiques en usage jusqu'à la fin du Moyen âge. Ils sont parfaitement adaptés à l'enseignement de la lecture et de l'écriture. C'est pourquoi ce cahier d'écolier présente à l'élève deux types d'alphabets, l'un en gothiques, l'autre en lettres romaines. Dans l'espace carré où se positionne le E, des feuillages et des grotesques n'en viennent pas moins éclairer la linéarité parfaite de la lettre.