image à explorer Les trois états de la société médiévale
   
Gilles de Rome, Le Régime des princes, Rouen, premier quart du XVe siècle
    Paris, BnF, département des Manuscrits, Français 126, fol. 7
   
Le Régime des princes fut composé en 1279 par Gilles de Rome, précepteur du roi Philippe le Bel. Il s’agit d’un "miroir des princes", genre littéraire destiné à l'origine à l'éducation de fils de roi et devenu à la mode depuis le XIIe siècle. Composé de trois parties consacrées au gouvernement de soi, de sa famille et de son royaume, l’ouvrage fut traduit au XVe siècle et copié à de nombreux exemplaires, d'abord pour de jeunes aristocrates de haut rang, puis pour des notables marchands.
Cette page enluminée, peinte à la première page du livre, résume le contenu de l’ouvrage et en constitue le frontispice. Elle fait partie du manuscrit exécuté pour l'échevinage de Rouen vers 1450, une des grandes villes marchandes de France, ouverte sur le commerce à longue distance grâce à sa position portuaire. L’enluminure présente les trois ordres de la société médiévale : ceux qui prient, ceux qui combattent et ceux qui travaillent.