Bonaparte, premier Consul de France
John Raphael Smith (1752-1812), graveur ; Andrea Appiani (1754-1817), peintre du modèle, 1800.
Gravure en manière noire
BnF, département des Estampes et de la Photographie, RESERVE QB-370 (50)-FT 4
© Bibliothèque nationale de France
Le 18 brumaire de l’an VIII (9 novembre 1799), un héros militaire reconnu, le général Napoléon Bonaparte (1769-1821), organise un coup d’État et proclame un nouveau gouvernement : le Consulat. Il vise d’abord au rétablissement de l’ordre et à une certaine paix à l’intérieur du pays, passant par le rassemblement des Français, la réorganisation administrative et la consolidation de l’œuvre de la Révolution : l’égalité des citoyens devant la loi. Bonaparte est nommé Premier consul, doté de pouvoirs exécutifs, militaires et diplomatiques. La nouvelle Constitution porte son empreinte, avec un régime autoritaire. Bonaparte accorde une grande importance à son image, comme outil de propagande. Il invite des artistes aux réceptions et sera le sujet de tableaux célèbres de Jacques-Louis David, Antoine Gros, Greuze ou Ingres, par exemple.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu