Aventures de Robinson Crusoé
Robinson est jeté sur une plage déserte
Robinson aperçoit des traces de pas
Robinson étant devenu malade lit la bible pour se consoler
Aventures de Robinson Crusoé par Sauvageot
Arnauld de Vresse, éditeur, Paris, 1860.
BnF, Bibliothèque municipale de Toulouse, 2016-4699
© Bibliothèque municipale de Toulouse
Pris par de fortes fièvres, Robinson Crusoé interroge la bonté divine. En cherchant dans les affaires qu’il a sauvées du navire, il tombe sur une bible et lit le psaume suivant : « Invoque-moi au jour de ton affliction, et je te délivrerai, et tu me glorifieras. » Cette lecture l’amène à faire vœu de repentance. À partir de là, Robinson Crusoé est un texte qui célèbre sans cesse le pouvoir du divin sur l’homme affaibli et met en lumière les bienfaits de la Création qui l’aident à survivre, mais aussi la peur de Satan. Defoe s’inscrit ainsi dans la tradition de la littérature puritaine.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu