La Traviata de Verdi
La Traviata de Verdi
La Dame aux camélias, manuscrit
Alexandre Dumas fils, caricature
André Gill (1840-1885), dessinateur ; Jean Richepin (1849-1926), auteur, 1886.
BnF, département des Estampes et de la Photographie, NA-61-4
© Bibliothèque nationale de France
Alexandre Dumas fils est ici portraituré par le caricaturiste André Gill.
Comme son père, dont il est le fils naturel, Alexandre Dumas fils est dramaturge et romancier. La Dame aux Camélias, publiée en 1848, est son premier roman. Il raconte la vie de Marguerite Gautier. Armand Duval en est amoureux, mais il est trop désargenté pour l’entretenir, trop bourgeois pour l’épouser. Marguerite, atteinte de tuberculose, meurt encore jeune. L’adaptation en 1852 au théâtre, par Dumas fils même, est un succès. L’année suivante, Verdi en fait un opéra, La Traviata.
Alexandre Dumas fils continue d’explorer la veine de la comédie de mœurs, peignant la société contemporaine, et plus précisément le « demi-monde » des femmes entretenues : Diane de Lys (1851), La Dame aux perles (1854), Le Demi-Monde (1855). Prenant le théâtre pour tribune, Dumas fils s’érige en défenseur de la famille. Il évoque les thèmes de l’argent, de la prostitution, du divorce (comme remède à l’adultère), des enfants naturels… Parmi ses plus célèbres pièces à thèse, on peut citer : La Question d’argent (1857) et Le Fils naturel (1858). Le 29 janvier 1874, il est élu à l’Académie française.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander