L'œil, comme un ballon se dirige vers l'infini
La série « À Edgar Poe »
Odilon Redon (1840-1916), graveur, Paris, 1882.
1 estampe, 2 ex. : lithographie, sur Chine appliqué sur vélin ; 26,2 x 19,8 cm (le motif) ; 37,8 x 28,6 cm (la feuille)
BnF, département des Estampes et de la Photographie, RESERVE DC- 354 (3) -BOITE FOL
© Bibliothèque nationale de France
Odilon a consacré plusieurs séries d’estampes à des auteurs qu’il apprécie : Baudelaire, Poe, ou encore Mallarmé. Il s’agit d’avantage d’interprétations libres que d’illustrations proprement dites.
Il s’agit ici de la première planche de la série intitulée « À Edgar Poe », datée de 1882. Elle est légendée ainsi : « L'œil, comme un ballon se dirige vers L’INFINI ».
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu