Fête du 16 avril 1848 à Strasbourg
Plantation des arbres de la Liberté
Simon, Frédéric-Emile (1805-1886), 1848.
Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg, NIM03296
Les révolutionnaires, dès 1789, éprouvèrent le besoin de matérialiser l’avènement des idées et des libertés nouvelles. Ainsi, de nombreuses municipalités organisèrent la plantation "d’arbres de la Liberté", cérémonies solennelles accompagnées de cortèges et de réjouissances populaires. Le pouvoir républicain s’appropria l’ancienne coutume rurale, "l’arbre de mai", pour fêter et représenter la jeune République.
Une frénésie de plantation d’arbres de la Liberté salua à nouveau la fin de la monarchie de Juillet et la naissance d’une nouvelle république. Tout au long du printemps 1848, s’élevèrent à nouveau chênes, tilleuls, ormes ou peupliers.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu