La lecture chez Diderot
peint par E. Meissonier ; gravé par Monziès, 1888.
eau-forte ; 21,2 x 26,7 (im.)
Bibliothèque nationale de France, département Estampes et photographie, AA-3 (MONZIES, Louis)
© Bibliothèque nationale de France
Dès la première moitié du XVIIIe siècle, surgissent partout en Europe des idées nouvelles qui, à travers la métaphore de la lumière évoquent le passage de l’obscurantisme à une pensée et une action libres, éclairées par la raison, qui est donnée en partage à tous les hommes de la terre.
Il faut secouer le joug de l’autorité et "oser penser par soi-même" (Diderot). "Aie le courage de te servir de ton propre entendement ! Voilà la devise des Lumières" (Kant).
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu