Portrait en pied de Louis XIV âgé de 63 ans en grand costume royal
Hyacinthe Rigaud (1659-1743), peintre, 1702.
Château de Versailles
© EPV/ Jean-Marc Manaï
Natif de Perpignan, Hyacinthe Rigaud (1659-1743) arrive à Paris en 1681. Sur les conseils de Le Brun, premier peintre du roi, il se consacre au portrait au point de fixer le style du portrait officiel des cours européennes. Il est remarqué avec le portrait de Monsieur (1688), frère du roi, puis de Philippe d’Orléans (1689), futur régent. Louis XIV lui réclame le sien en armure, livré en 1694.
Mais c’est le tableau du sacre, daté de 1701, qui assure la célébrité du peintre. Ce portrait pose l’emblème de la monarchie française et Hyacinthe Rigaud y définit le genre d’apparat : colonne et paysage en arrière-plan, draperie chatoyante, pose solennelle, couleurs intenses et souci du détail. Cette mode influencera tous les peintres de souverains européens jusqu’au XIXe siècle. L’artiste sera submergé de commandes et peindra plus de 400 toiles, figurant les grands personnages de la société de son temps : rois, aristocrates, financiers, bourgeois… En 1730, il effectue également un portrait de Louis XV.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu