La République triomphante (1880)
La République triomphante préside à la grande fête nationale du 14 juillet 1880
Lithographie éditée par Daniel Mourgue, 1880.
Gravure (27 x 35 cm)
Archives nationales, AE/II/3524
© Bibliothèque nationale de France
Le 14 juillet 1880, le président de la République, Jules Grévy, remet leurs drapeaux à différents régiments au centre de l’hippodrome de Longchamps. À ses côtés, se tient le président de la Chambre des députés, Léon Gambetta. Pour la première fois, on célèbre officiellement ce jour-là la fête nationale. En représentant un moment particulier de la journée, l’auteur anonyme de la lithographie entend valoriser l’armée auprès d’une population encore frappée par la guerre de 1870. À gauche de l’image, une allégorie contemple la scène : elle représente à la fois la France (drapeau tricolore) et la liberté (bonnet phrygien).
Aux yeux de l’artiste, la IIIe République est à la fois réconciliatrice et pacificatrice. Deux autres événements nous le rappellent, représentés dans la partie supérieure de l’image : le retour d’exil des communards amnistiés à bord du navire « La Loire », à gauche, auquel répond symboliquement, à droite, la prise de la Bastille – déjà célébrée officiellement par la nation, lors de la Fête de la fédération de 1790. Au centre de la composition, le cartouche contenant les initiales RF, pour « République française », vient sceller l’avènement d’une nouvelle ère.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu