fermer
l'aventure du livre

Écrire aujourd'hui

d'après François Bon et Pierre Michon
Je travaillerai avec des ordinateurs, j’achèterai de nouveaux programmes ! […]
À partir d’une matrice, il est possible d’inventer des centaines d’histoires, des textes mobiles. La littérature ne fait que commencer !
Michel Butor
Ce que l’avenir réserve non seulement au manuscrit, mais au livre et à l’écrivain, qui peut le dire ? Si beaucoup d’auteurs continuent à écrire "la plume à la main", ne serait-ce que pour un premier jet ou pour se corriger, d’autres, ayant choisi le traitement de texte, ont renoncé au brouillon : des logiciels leur permettront-ils d’enregistrer les étapes de leur travail, et celui-ci est-il déjà transformé par l’utilisation de la machine ? Mais à l’heure de la révolution électronique, c’est le livre lui-même qui connaît et connaîtra de nouvelles métamorphoses : diffusion directe de textes sur l’Internet, réalisations multimédias… Faut-il craindre l’utopie informatique qui ferait se dissoudre la singularité des œuvres et de leurs auteurs ? ou imaginer qu’on verra longtemps encore coexister les pratiques les plus diverses – et subsister, sous une forme ou une autre, les brouillons d’écrivains…
haut de page