l'aventure du livre

les hommes du livre

du typographe au colporteur

page précédente 110 page suivante
Copistes – on dit à l'époque écrivains – enlumineurs, libraires vont passer progressivement de la fabrication et la diffusion des manuscrits à celles des imprimés. Les frontières entre métiers restent floues. Des libraires font travailler des imprimeurs, des imprimeurs vendent des livres. Les caractères typographiques sont, dans un premier temps, fabriqués par des imprimeurs et les relieurs sont bien souvent de simples ouvriers de l'imprimeur ou du libraire. Dans les villes universitaires, ces métiers sont organisés dans le cadre de l'université, ailleurs le statut est plus souple, chacun exerçant parfois plusieurs métiers : le libraire, parfois écrivain, vend aussi plumes et parchemins.