l'aventure du livre

la diffusion

du monastère à l'université

page précédente 17 page suivante
Très longtemps, depuis le haut Moyen Âge jusqu'en plein XIIe siècle, la transmission de la culture, et donc la production des manuscrits, restent le monopole du clergé. Les centres privilégiés en sont les monastères et les
écoles capitulaires auprès desquels fonctionnent des ateliers de copie, les scriptoria * où travaillent les religieux ou religieuses, parfois secondés par des copistes et des artistes laïcs.
"N'est pas sage qui ne diffuse pas sa science." Chrétien de Troyes, Erec et Enide, vers 1170