Sacramentaire de Drogon
Lettres ornées dans un encadrement
Metz, entre 845 et 855.
BnF, Manuscrits, Latin 9428 fol. 16
© Bibliothèque nationale de France
Chef-d'œuvre de l'enluminure messine, ce sacramentaire porte en lettres d'or le nom de son destinataire, l'évêque Drogon. Il est illustré de 38 initiales historiées d'épisodes de la vie du Christ, de scènes liturgiques et hagiographiques sans équivalent à l'époque. Ici, un luxueux encadrement orné de rinceaux antiques renferme, inscrit en capitales dorées, le mot Clementissime qui suit le Te igitur dans la première prière du Canon de la Messe. Unique dans le manuscrit, cette double page met bien en valeur la partie la plus solennelle du texte, le Canon.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander