Adémar de Chabannes (0989-1034), Chronique
Louis le Pieux dans son palais, entre le protospathaire Christophe et le diacre Grégoire
Abbaye Saint-Cybard d'Angoulême, vers 1050 (?).
BnF, Manuscrits, Latin 5927 fol. 157
© Bibliothèque nationale de France
La politique scolaire volontariste de Charlemagne conduite par Alcuin est poursuivie sous Louis le Pieux par Benoît d'Aniane. S'il est difficile d'en juger l'impact, le résultat est manifeste pour le clergé dont le niveau général augmente pendant tout le IXe siècle. La plupart des sujets carolingiens, qui parlent le francique ou le roman, ignorent le latin et n'ont pas accès au livre. Seuls les lettrés échangent une correspondance abondante et variée dans toute l'Europe. Ils écrivent un latin correct qui restera pendant plusieurs siècles la langue internationale de la religion et de la culture.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander