La Création du monde selon la Chronique de Nuremberg Hartmann Schedel, [Das Buch der Croniken]
Anton Koberger pour Sebald Schreyer et Sebastian Kammermeister
Hartmann Schedel, Nuremberg, 1493.
Textes imprimés et illustrés
BnF, Réserve des livres rares, Rés. G. 505
© Bibliothèque nationale de France
Somme des connaissances historiques et géographiques à la veille de la Renaissance et plus grand incunable illustré, la célèbre Chronique de Nuremberg est l’œuvre de l’humaniste et érudit Hartmann Schedel (1440-1514), médecin à Nuremberg. Avec l’aide du médecin Hieronymus Münzer (mort en 1506) et du poète Konrad Celtis (1459-1508), il puisa dans son importante bibliothèque (aujourd’hui conservée en grande partie à la bibliothèque municipale de Nuremberg) les sources de cet immense travail. Encyclopédie cosmographique ornée de 1 089 gravures décrivant les âges du monde depuis la Création, l’ouvrage s’ouvre sur le récit de l’heptaméron biblique. Il fut imprimé chez Anton Koburger, grand libraire allemand de la fin du XVe siècle qui contribua à l’essor de la gravure sur bois. Pour les illustrations, il fit appel à deux peintres de la ville, Wilhelm Pleydenwurff (1434-1519) et Michael Wohlgemut (mort en 1494), le maître de Dürer dont Koburger était le parrain. Cette édition en allemand, datée du 23 décembre 1493, a suivi de quelques mois l’édition originale en latin. Ayant accompli sa tâche, Dieu se repose dans toute sa gloire et contemple son œuvre. C’est le septième jour. Le tableau de l’univers est devenu « complet » dans l’espace et dans le temps. Sous les pieds de Dieu tourbillonne le cosmos qu’il a mis en mouvement le quatrième jour. De part et d’autre de son trône, et protégeant l’œuf cosmique, sont les neuf ordres des anges, énumérés à gauche. Des quatre coins du monde soufflent les vents cardinaux.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander