Les Gaz (alerte aux gaz dans les tranchées)
Oeuvre de Jean Veber
1918.
BnF, département Estampes et photographie, EF-490 (3)-FOL
© Bibliothèque nationale de France
La guerre suscite une littérature de circonstance : ouvrages documentaires sur les différents aspects du conflit, sur l'histoire et la psychologie de l'ennemi… ; récits d'épisodes héroïques des combats ; romans patriotiques véhiculant les pires clichés de la propagande. La littérature de guerre envahit tous les domaines de la production éditoriale, y compris la littérature pour la jeunesse. Les Pieds nickelés eux-mêmes, héros d'une célèbre bande dessinée d’esprit anarchisant, dirigent désormais leurs facéties contre le « Boche » et le cadre des aventures de Bécassine est devenu celui d’une France en guerre. Seul, le succès d’un Paul Géraldy pour son recueil Toi et moi, paru en 1914, témoigne du désarroi d’un lectorat cherchant refuge dans la poésie sentimentale. Il faudra la lassitude perceptible du public, à partir de 1917, pour que les éditeurs tempèrent cette ardeur propagandiste et redonnent toute sa place à la littérature d'évasion. (E. P.)
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander