Importation de livres en Espagne
Provenance des éditions du XVIe siècle
Catalogue collectif espagnol
Pour des raisons liées à l’efficacité de la censure, à la moindre compétitivité des presses locales, au manque de personnel qualifié et à la pénurie de papier, les Espagnols font imprimer leurs œuvres à Lyon ou à Paris (jusqu’à la loi de 1610 qui interdit de publier à l’extérieur des royaumes d’Espagne) et importent des livres de toute l’Europe). Avant que Madrid ne devienne la capitale des royaumes de Philippe II, les deux grands centres du commerce du livre sont Séville, jusqu’en 1540, où se trouvent les Cromberger, ainsi que des libraires italiens et flamands, puis Medina del Campo, dont les foires attirent des libraires, principalement les Lyonnais.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu