Le Royaume d'éloquence
Estampe allégorique sur la querelle des dictionnaires entre Furetière et l'Académie
Antoine de Furetière (1619-1688), Paris, 1658.
BnF, Arsenal, 8-BL-32912
© Bibliothèque nationale de France
Membre de l’Académie française mais désapprouvant la lenteur et la conception restrictive de son entreprise de Dictionnaire, Antoine Furetière (1619-1688) a travaillé parallèlement à son propre projet lexicographique. Il obtient même pour celui-ci un privilège royal qui sera cassé peu après sur intervention des académiciens. Furetière, exclu de l’illustre assemblée, se résout alors à confier le manuscrit de son dictionnaire aux presses hollandaises. L’auteur, décédé en 1688, ne verra toutefois ni la publication de son Diction[n]aire universel en 1690 chez Arnout et Reinier Leers à La Haye et Rotterdam, ni l’immense succès de ce premier véritable dictionnaire de la langue française… paru finalement quatre ans avant le Dictionnaire de l’Académie française.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander