Bordereau des Messageries de journaux Hachette indiquant le titre des premiers livres interdits à la vente par les autorités allemandes.
août 1940.
© Archives Éditions Gallimard
Une première liste de livres interdits est établie dès août 1940 ; elle est suivie en octobre de la « liste Otto », « portée » du bout des lèvres par les éditeurs français. Gallimard y est la Maison la plus citée, avec quelques cent cinquante titres, parmi lesquels des œuvres d’Aragon, Benda, Claudel, Freud, Friedmann, Gide, Malraux, Maurois, Heinrich et Thomas Mann… Au 6 novembre 1941, 167 000 livres auront été saisis dans les entrepôts de Gallimard. Ci-dessus, formulaire de retrait de titres Gallimard dans les stocks de Hachette et remis aux autorités allemandes, 30 août 1940. Parmi ceux-ci, L’Allemagne d’Edmond Vermeil, Le Temps du mépris d’André Malraux, un livre sur la CGT et Nous autres, Français de Georges Bernanos.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu