50 ans de « Série noire », 1945-1995
1995.
Affiche
© Archives Éditions Gallimard
Avec le roman noir, Gallimard est en terrain connu quand naît la « Série noire » : à son catalogue figurent déjà les œuvres de James Cain et de Dashiell Hammett, père de ce roman noir anticonformiste. Missionné à Londres début 1945, Duhamel signe des contrats pour les œuvres de Peter Cheyney, Raymond Chandler, Don Tracy... 50 ans plus tard, malgré le poids des ans, la « Série noire » reste plus que jamais une formidable vitrine pour les grands romanciers venus de Georgie ou du Montana. Pourtant, les choses changent. À l'aube des années quatre-vingt-dix, Patrick Raynal succède à Robert Soulat et prend le guidon de la grosse cylindrée « Série noire ». Pour la première fois, un auteur de romans noirs est à la tête de cette prestigieuse « maison ». Partagé entre une volonté de solidement enraciner la collection dans son glorieux passé (le grand souffle romanesque américain, emballé dans un noir et blanc « d'époque ») et de la faire évoluer vers des tendances plus actuelles de la littérature de cette fin de siècle, l'auteur de Un tueur dans les arbres embarque d'emblée la « Série noire » dans de nouvelles aventures.

En savoir plus
Gallimard
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu