Jérôme Lindon
© Coll. Part.
« Fin 1988, je reçois un appel de Jérôme Lindon : « Antoine, il faut faire quelque chose pour les libraires. On ne peut pas rester inactifs. Voyons-nous avec Michel Chodkiewicz…» Quelques jours plus tard, nous nous retrouvons dans le bureau de Michel au Seuil et dessinons les contours de ce qui deviendra l’ADELC, une association pour le développement de la librairie de création. […] Il s’agissait de pallier la faiblesse des aides publiques en soutenant financièrement la modernisation des libraires traditionnelles ». Antoine Gallimard, Hommage à Jérôme Lindon, IMEC, 2002.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu