Affiche, Pour une politique au prix du livre
© Photo Catherine Hélie/Archives Éditions Gallimard
Le discount pratiqué par des nouveaux venus (la Fnac de la rue de Rennes à Paris ouvre en 1974), usant parfois du livre comme « produit » d'appel, menace l'existence de la profession de libraire. Les éditeurs se mobilisent alors, Jérôme Lindon en tête.
La « loi Lang », grand combat de Jérôme Lindon, instaure en 1981 un prix unique fixé par l’éditeur, comme les socialistes s’y étaient depuis plusieurs années engagés. Claude Gallimard se prononce en faveur de cette loi, tout en émettant de sérieuses réserves sur son efficacité. Trente ans plus tard, la loi a fait ses preuves. Malgré leur faible rentabilité et l’essor des hypermarchés et des magasins spécialisés, les librairies tiennent bon, soutenues par d’autres mesures de régulation, à l’image de la labellisation des librairies de référence instaurée en 2009.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu