Zig, Puce et la petite princesse
Alain Saint-Ogan (1895-1974), Paris, Hachette, 1934.
Angoulême, musée de la Bande dessinée. © Hyphen. Cliché CNBDI
Le trait d'Alain Saint-Ogan dans Zig et Puce est remarquable. C'est un tracé flexible, à la fois précis et maladroit, mais d'un contour lisible qui préfigure l'esthétique de la " ligne claire " dont Hergé sera le grand maître. On y sent tout le bouillonnement des lignes plurielles à l'image des projets de Zig et Puce, continuellement perturbés par d'aventureuses errances.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu