Recherche de titres pour Autant en emporte le vent
juin, 1938.
Manuscrits autographes
© Archives Éditions Gallimard
Georges Sadoul

« Tout a tellement changé ! »
Curtis Brown [rayé]
Gone with the wind
Le bon vieux temps
« Je suis obsédé par le fracas du monde qui s’est effondré tout autour de moi »
Le dernier lieu

L’édition est un travail collectif… Quelle traduction donner au titre du roman américain de Margaret Mitchell ? Du directeur commercial, Louis-Daniel Hirsch, au secrétaire de Raymond Gallimard, Jacques Festy, tout le monde y réfléchit… Même un auteur de passage, comme Irène Némirovsky, qui s’apprête à publier quelques nouvelles dans la collection de Paul Morand…
L’invention du titre définitif revient à Jean Paulhan, évidente comme son écriture.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu