Les Infortunes de Touche-à-tout, recueillies par Bertall
Illustré par Bertall
France, 1861.
Paris, Hachette, [1861] BnF, Littérature et Art, YE-2040
© Bibliothèque nationale de France
Illustrateur de nombreux livres pour enfants, Albert, vicomte d'Arnoux, comte de Limoges-Saint-Saëns, dit Bertall (1820-1882), a lui-même écrit plusieurs ouvrages. Les défauts attribués au monde de l'enfance, associés à un prénom ou à un surnom, lui ont été une source d'inspiration féconde : citons par exemple Les Infortunes de Touche-à-tout (1861), Melle Marie-sans-soin (1867), M. Hurluberlu et ses déplorables aventures (1869), Jean le paresseux (1879), chez Hachette, ou encore Georges le distrait (1889), chez Ardant. Dès la page de couverture, le Croquemitaine semble prévenir Touche-à-Tout avec son doigt levé : il emmène les enfants touche-à-tout dans son immense hotte "pour les conduire on ne sait où". Mû par une curiosité sans borne, l'enfant tombe dans un baquet rempli de bleu de Prusse, plonge son bras dans un pot rempli de sangsues alors qu'il croyait se régaler de fruits confits. et, dernière mésaventure, alors que "toujours pourtant il jurait bien de ne toucher jamais à rien", il ingurgite du levain, se met à enfler, s'envole par la fenêtre, devient un tout petit point de telle sorte que "notre ami se perd dans la nue. mais on ne le revit jamais". Les nombreuses vignettes en couleurs, tantôt presque en pleine page, tantôt dans le texte, épousent la gaîté, la facétie des mésaventures relatées en ritournelles octosyllabiques, où la morale le dispute souvent au grotesque. (C. G.-B.)
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu