Rouleau imprimé, Cronica cronicarum
Paris, François Regnault et Jacques Ferrebouc pour Jean I Petit, 1521 - Vélin 55 x 531 cm
François Regnault ; Jacques Ferrebouc ; Jean Ie Petit, Paris, 1521.
Vélin, 55 x 531 cm
BnF, Réserve des livres rares, Rés. Vélins-15 et 16
© Bibliothèque nationale de France
Le rouleau (volumen), qui avait été la forme normale du livre dans l’Antiquité, se perpétua dans l’Occident médiéval pour des usages déterminés : textes de procédure, documents administratifs, rouleaux des morts, chroniques, généalogies, ou textes à usage liturgique - avec changement dans le sens de l’écriture cependant. Il persista ensuite dans quelques cas après l’apparition de l’imprimé, notamment pour des exemplaires précieux liés à la commémoration ou à l’histoire officielle, comme cette « Chronique des chroniques » en deux rouleaux, respectivement de quinze et dix-sept feuillets collés les uns aux autres, à lecture horizontale. Le support utilisé, le vélin, se maintint dans les mêmes conditions. Ces rouleaux constituent les deux parties d’une chronique universelle retraçant l’histoire du monde. Le premier va de la Création jusqu’à la naissance du Christ, et se divise en cinq âges : 2242 ans de la Création au Déluge, 942 ans du Déluge à Abraham, 941 ans d’Abraham à David, 485 ans de David à la captivité des Juifs, 589 ans jusqu’à l’Incarnation. Le second, qui court de la naissance du Christ à 1521, date d’impression de l’ouvrage, retrace, sur quatre registres superposés, l’histoire des papes, empereurs, rois de France, d’Angleterre et de Jérusalem, des ducs de Normandie et de Brabant, ainsi que des comtes de Flandre et de Hainaut.
La présentation de ces rouleaux sur vélin est encore très proche de celle du manuscrit, dont ils reproduisent l’aspect matériel : même forme des caractères, disposition en colonnes, encadrement évoquant la décoration des manuscrits, lettrines colorées, pieds-de-mouche typographiques, sans compter les nombreuses miniatures et « bulles » généalogiques illustrant le texte. Quant aux traces qui se trouvent en haut et en bas des rouleaux, elles font penser que ceux-ci devaient être suspendus.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu