Chansonnier provençal
Le troubadour Jaufré Rudel mourant dans les bras de la comtesse de Tripoli Vida et chansons de Jaufré Rudel. Chansonnier provençal
Jaufré Rudel ; Jordan Bonel, Padoue - Venise, 1250 ?-1300.
Manuscrits à peinture
BnF, département des Manuscrits occidentaux FRANCAIS 854, f. 121v
© Bibliothèque nationale de France
Jaufré Rudel, prince et seigneur de Blaye, poète actif entre 1130 et 1150, partit en croisade avec Louis VII en 1147 et n'en revint sans doute pas. Six de ses pièces sont conservées dans les "chansonniers", ces manuscrits de la poésie lyrique occitane qui rassemblent les poèmes chantés par les troubadours. Dans ces recueils, les cansos sont introduites par une vida , sorte de notice biographique de l'auteur faite de la matière même de ses chansons. Celle de Jaufré Rudel précise qu' "il devint amoureux de la princesse de Tripoli, sans la voir, pour le grand bien et la grande courtoisie qu'il entendit dire d'elle aux pèlerins qui venaient d'Antioche…" C'est cet amour mystérieux qui aurait incité le poète à se croiser et à s'embarquer pour la Terre sainte où il serait mort dans les bras de la comtesse. Cet amour, fût-il fictif, lui a fourni un des thèmes les plus fertiles de la poésie lyrique des troubadours : "l'amour de loin", c'est amour lointain et inaccessible, où l'éloignement physique de la Dame se conjugue avec la distance fondamentale, sociale, psychique, voire sexuelle, qui la sépare de celui qui la chante. (d'après Françoise Vieillard)
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu