Myologie complète en couleur et grandeur naturelle. Paris : Gautier, 1746
Femme vue de dos, disséquée de la nuque au sacrum, dite l'Ange anatomique, Jacques Fabien Gautier d'Agoty (1716-1785)
Jacques Fabien Gautier d'Agoty, France, 1746.
Estampes
BnF, Estampes et Photographie, Jf-80 (8)-Fol.
© Bibliothèque nationale de France
L'invention de la gravure en couleurs révolutionne le monde de l'édition, en permettant l'illustration d'ouvrages scientifiques et la reproduction des peintures. C'est en 1710 que Christophe Le Blon (1667-1741) met au point la trichromie, un procédé qui dissocie les couleurs en trois plaques enduites en bleu, jaune et rouge, imprimées en superposition. Cette technique est perfectionnée par Jacques-Fabien Gautier-Dagoty (1716-1785) qui ajoute une quatrième plaque en noir, portant les traits principaux du modèle et les ombres. Le procédé est à l'origine de la quadrichromie CMJN (cyan, magenta, jaune, noir) utilisée encore aujourd'hui.
C'est ainsi que Gautier-Dagoty grave sa Myologie (1746), consacrée à l'étude des muscles du corps humain. Vingt planches anatomiques à la "beauté convulsive" selon l'expression des surréalistes, parmi lesquelles le célèbre écorché féminin de dos appelé "l'Ange anatomique" : "une jolie femme aux épaules nues ou plutôt dénudées avec la peau rabattue de chaque côté… Horreur et splendeur viscérale." (Jacques Prévert)
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander