Les Fleurs du mal
Epreuves des Fleurs du mal corrigées par Baudelaire ; 2e page de faux-titre, Charles Baudelaire (1821-1867)
Charles Baudelaire, France, 1857.
Manuscrits, tapuscrits
BnF, Réserve des livres rares, RES P-YE-3006
© Bibliothèque nationale de France
Épreuves mises en pages et corrigées, parfois en deux ou trois jeux. Face au faux titre, message de Poulet-Malassis et réponse de Baudelaire, avec bon à tirer. Alençon, imprimerie de Poulet-Malassis et De Broise, mars-mai 1857 [160] f. in-12, paginés jusqu'à 252, et 4 f. ajoutés. Relié en maroquin noir doublé, par Marius-Michel. En décembre 1856, au moment où ses relations avec Michel Lévy, l'éditeur de ses traductions de Poe, traversent une mauvaise passe, Baudelaire se tourne subitement vers Auguste Poulet-Malassis, jeune imprimeur d'Alençon, pour lui confier un livre de poésie, constitué en majeure partie depuis au moins cinq ans, mais dont les pièces publiées n'avaient paru qu'en revues.
Poulet-Malassis avait une réputation d'éditeur honnête et, ce qui fut déterminant, de typographe élégant. Il s'agissait de faire un livre ensemble, insistait Baudelaire, "un volume composé seulement de bonnes choses : peu de matière, qui paraisse beaucoup, et qui soit très voyante". L'imprimeur ami fur d'une patience extrême, comme en témoigne ces épreuves corrigées, le seul document qui demeure de la genèse des Fleurs du mal.
En effet, le manuscrit, copié par un calligraphe, a disparu, ainsi que la quasi-totalité des placards corrigés, probablement trop maculés pour être gardés. En revanche, les épreuves mis en pages, support non seulement des corrections mais aussi des remarques de Baudelaire, de ses hésitations orthographiques, du soin qu'il apporta au moindre détail de la présentation, des suppliques et de l'exaspération de Poulet-Malassis.
Mises en vente le 21 juin 1857, Les Fleurs du Mal s'attirent immédiatement les foudres des censeurs. L'auteur et l'éditeur sont condamnés à une amende et à l'obligation de retrancher six pièces du recueil. Le jugement ne sera cassé qu'en 1949.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander