Magasin d'éducation et de récréation
Paris, 1864.
Préface du n°1, mars 1864, par Jean Macé et P.-J. Stahl
BnF, Histoire, Philosophie, Sciences de l'homme, 4-R-24
© Bibliothèque nationale de France
Proscrit par le régime de Napoléon III, exilé en Belgique, Pierre-Jules Hetzel, l'éditeur romantique du Nouveau magasin des enfants, rentre à Paris en 1861. Après plusieurs tentatives de collaboration, il redevient éditeur et lance une revue, destinée à alimenter son catalogue de livres. Il la dirige avec Jean Macé pour la partie scientifique et plus tard Jules Verne pour la partie littéraire. Le Magasin. est un des plus importants périodiques du siècle, prépubliant quantité de chefs-d'œuvre de Verne, des romans à suivre, des illustrations. Hetzel veut constituer "un enseignement de famille", "compléter l'éducation publique", amuser et éduquer. Il s'appuie sur une équipe d'auteurs renouvelée par rapport à sa période romantique et sur de nombreux illustrateurs. Très souvent, les textes publiés dans la revue connaissent des variantes par rapport au livre. Comme pour La Semaine des enfants, que le Magasin absorbe en 1876, la censure s'exerce plus fortement sur la presse que sur les livres, ce qui explique ces différences, autant que le travail littéraire. (O.P.)
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander