Réunion d'écrivains au Mercure de France
Photographie dans : La Revue illustrée, 15 avril 1905.
France, 1905.
BnF, Littérature et Art, Fol. Z. 227
© Bibliothèque nationale de France
Le 25 décembre 1889 paraissait le premier numéro d'une nouvelle revue littéraire, Le Mercure de France, qui devait connaître une irrésistible ascension et devenir, quatre ans plus tard, la revue de la jeune littérature et une maison d'édition encore vivante aujourd'hui. Une réussite due sans conteste aux qualités de son directeur, Alfred Vallette (1858-1935), personnage-clé et pourtant peu connu qui, délaissant sa carrière d'écrivain, consacra sa vie au Mercure de France, de 1890 à 1935. Parrainé par Mallarmé et Heredia, le Mercure fut le vivier de la génération symboliste et publia de jeunes écrivains aussi dissemblables que Jules Renard, Alfred Jarry, Pierre Louÿs, Paul Léautaud, Colette ou Apollinaire.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu