A B C de Babar : Lettre S
Jean de Brunoff
Jean de Brunoff, Paris, 1934.
Textes imprimés et illustrés
BnF, Estampes et Photographie, K-187-4
© Bibliothèque nationale de France
En 1934, Jean de Brunhoff, créateur de Babar dont il a déjà publié trois albums depuis 1931 (Histoire de Babar le petit éléphant,Le Voyage de Babar et Le Roi Babar), décide de quitter le registre narratif en proposant un A B C de Babar, abécédaire ludique construit autour du désormais célèbre personnage. Sous la forme d'une lettre adressée à ses amis lecteurs, Babar expose la règle du jeu : "Regardez bien chaque page de mon A. B. C. et la lettre de chaque page. Amusez-vous à chercher toutes les choses dont le nom commence par cette lettre. Mais surtout ne regardez pas à la fin du livre avant d'avoir bien cherché". Suivent vingt doubles pages consacrées chacune à une lettre (sauf I et J, traités ensemble de même que U et V) et mettant en scène Babar, sa famille et ses amis. Les lettres W, X et Y sont réunies sur une même double page et représentées chacune par une image tandis que la lettre Z occupe une page simple. Si nombre de doubles pages sont accumulatives et prêtent parfois à sourire, telle la lettre A avec son Alsacienne sur un âne, ses éléphants acrobates ou juchés dans un arbre, certaines compositions présentent une réelle unité, comme la parade du cirque pour la lettre C, la lecture aux enfants par Cornélius pour la lettre L, la montagne pour le M, les passants sous la pluie illustrant la lettre P - non sans quelques citations picturales - ou encore la station de ski pour le S. D'un format nettement inférieur à celui des précédents albums, l'A B C de Babar est aussi un éloge de la lettre, en l'occurrence le Didot des fonderies Deberny et Peignot. (C. P.)
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu