Miroir de la rédemption de l'humain lignage. Le Mirouer de la redemption de l'umain lignage ou Speculum humanae salvationis
Scènes de banquet
Julien Macho (....-1477?), Lyon, 1478.
Textes imprimés et illustrés
BnF, Réserve des livres rares, A-1241 (BIS)
© Bibliothèque nationale de France
Le Miroir de la rédemption est la traduction du Speculum humanae salvationis, composée au début du XIVe siècle. Il s'agit plus exactement de la traduction d'une adaptation allemande parue à Bâle en 1476 chez Bernard Richel. Sous toutes ses formes, l'ouvrage fut largement diffusé tant en manuscrit qu'en imprimé.Le Speculum conte l'histoire de la chute et de la rédemption selon la méthode typologique. Cette façon de lire l'Ecriture repose sur l'idée que chaque fait du Nouveau Testament (antitype) est annoncé par des scènes de l'Ancien Testament (type) qui le préfigurent. Il y aurait entre les deux Testaments une concordance mystérieuse due à leur inspiration divine. Le Miroir de la rédemption fut traduit par Julien Macho, augustin lyonnais dont l'oeuvre est tout entière orientée vers la diffusion en français d'ouvrages religieux destinés à nourrir la réflexion et la prière d'un public capable de lire le français, mais non le latin. L'utilisation de l'image permettait même de s'adresser à des illettrés. Pour ce premier livre illustré paru en France, l'imprimeur réemploya les blocs de bois déjà utilisés pour l'édition bâloise que Macho avait traduite. (D. H.)
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu