Hamartisenia de Prudence (détail)
VIe siècle.
BnF, Département des Manuscrits, Latin 8084, folio 75v
© Bibliothèque nationale de France
Aux VIIIe et IXe siècles, la réforme carolingienne remet de l'ordre dans l'écriture en s'inspirant des manuscrits antiques. Au IXe siècle, la caroline naît d'une recherche initiée par Charlemagne. Jusqu'au XIIe siècle, la caroline règne sur l'Occident. Elle évolue vers des formes anguleuses pour donner naissance en Angleterre à l'écriture gothique, qui se répandra dans toute l'Europe du Nord.
À la fin du XIVe siècle, les premiers humanistes florentins, jugeant les gothiques illisibles, reprennent la caroline et créent l'humanistique. C'est cette graphie qui sera adoptée pour l'imprimerie et qui deviendra la base de nos écritures modernes.

Écriture capitale
De l’écriture commune romaine naît à la fin de l’Antiquité une écriture calligraphique majuscule, la capitale. Considérée à l’époque carolingienne comme écriture de luxe, elle sert, comme une autre écriture majuscule proche mais plus arrondie, l’onciale, à la transcription des passages les plus précieux des livres liturgiques ou bibliques.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu